LES INDIVIDUS
CRÉATEURS D'EUROPE

bandeau Violet

ATELIER 2

Quelles réponses territoriales pour les migrants ?

Comment replacer la dimension des migrants dans une perspective de temps long à l’échelle européenne ? Quelles réponses peuvent apporter les collectivités en termes de politiques publiques et de portage politique ?

L’Unesco défini comme migrant « toute personne qui vit de façon temporaire ou permanente dans un pays dans lequel il n’est pas né et qui a acquis d’importants liens sociaux avec ce pays ». Maitrisons-nous les subtilités de vocabulaire  liées à l’immigration ? Quelles gouvernances urbaines trouve-t-on en Europe ? L’actualité questionne les villes européennes sur leur capacité à accueillir les migrants réfugiés, l’Allemagne est-elle le bon élève ? Enfin quelles complémentarités entre les territoires et le monde associatif pour prévenir les discriminations, intégrer les immigrés récents ou anciens et faciliter leur intégration ?

Table ronde 1 : 
Les flux migratoires ont façonnés les territoires, toujours de manière singulière et unique, créant des villes cosmopolites avec une identité propre. Comment bien intégrer, quand la diversité des origines culturelles des immigrés est multiple et sans dominante ?

Table ronde 2 : 
La ville cosmopolite, c’est celle qui rayonne et qui foisonne par des cultures qui s’additionnent, celle qui est dynamique économiquement, celle qui est ouverte sur le monde, celle qui est carrefour d’idées, de projets, d’aménagement, avec un esprit large et une richesse des apports. Mais c’est aussi la ville qui parfois se referme sur elle-même, qui peine à créer du lien social, voire celle qui crée des méfiances ou des tensions. Autant d’expériences différentes qui replacent l’habitant au centre des préoccupations. Il devient  créateur de son territoire et façonne une ville cosmopolite.

Crédits site I Logistique I TERRA NOBILIS
Crédits photos I Jean ISENMANN / ADEUS

Nous contacter

TN